Archives de l’étiquette : Feigl

Un corps qui pense

Je ne peux nier qu’une partie de ce que je suis entretient un lien particulier avec mon corps, voire que celui-ci me constitue, au moins en partie. Toutefois en écrivant cela, je ne suis pas loin de soutenir l’idée que je suis constitué de deux choses. C’est, en effet, une vieille habitude en …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/le-corps-qui-pense/

Brouillard dans l’identité (esprit/cerveau)

La « réalité physique objective » se distingue d’une autre « réalité » : celle des qualités mentales. Cette division développée et soutenue par Descartes spécifie deux domaines irréductibles que l’on nomme aujourd’hui le « physique » et le « mental ». Selon ce point de vue dualiste, la substance étendue et la substance pensante composent le monde. Lorsqu’au 17ème siècle la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/brouillard-dans-lidentite-espritcerveau/

La mort de David Armstrong

 

Première publication, avril 2014 (révisée août 2015)

Le 13 mai, le philosophe australien David Armstrong, dont il est souvent question dans ce site, est mort. Avec lui, la philosophie contemporaine perd un de ses plus grands philosophes et  la métaphysique naturaliste l’un de ses auteurs les plus puissants.

L’œuvre considérable de David …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/la-mort-de-david-armstrong/

Le problème de la causalité mentale est un problème métaphysique

Première publication, novembre 2013 (révisée août 2015)

Mon essai sur la causalité mentale (septembre 2013) veut contribuer à la solution du problème de la causalité mentale. Dans les lignes qui suivent, j’en résume l’argument.

Ce qui est jeu dans la causalité mentale n’est ni plus ni moins notre notion d’agent. En effet, les …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/le-probleme-de-la-causalite-mentale-est-un-probleme-metaphysique/

Le « mental » et le « physique » sont dans le même bateau

Première publication, septembre 2013 (révisée août 2015)

Un problème philosophique c’est comme un nœud dans notre esprit, au sujet d’une question fondamentale, que nous ne parvenons pas à défaire. Si l’on en croit Wittgenstein, les problèmes philosophiques, contrairement aux problèmes scientifiques, ne proviendraient pas de la nature des choses mais de la manière …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/le-mental-et-le-physique-sont-dans-le-meme-bateau/

Jack Smart et David Chalmers à la recherche d’une théorie fondamentale de la conscience

Première publication, janvier 2011 (révisée août 2015)

Imaginer qu’un monde matériel, identique au nôtre, c’est-à-dire indiscernable, du point de vue physique, du nôtre – avec votre double parfait, et le mien, pris dans les mêmes activités que celles qui nous occupent et agissant de la même façon, ayant les mêmes croyances propositionnelles…  – …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/jack-smart-et-david-chalmers-a-la-recherche-dune-theorie-fondamentale-de-la-conscience/

David Armstrong, philosophe de l’esprit

Première publication, mars 2007 (révisée août 2015)

David Armstrong a publié en 1968, un livre intitulé A Materialist Theory of the Mind qui fut, sans doute, le livre le plus important sur le sujet de l’esprit depuis celui de Ryle.

L’analyse de l’esprit faite par Ryle, consistait à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/david-armstrong-philosophe-de-lesprit/

Une théorie robuste : l’identité esprit-cerveau

Première publication, octobre 2006 (révisée août 2015)

La théorie de l’identité initiée par Ullin Place (1956), Herbert Feigl (1958), John Smart (1959) et David Armstrong (1968), se comprend comme identité des types. Une telle identité signifie que lorsque nous identifions un état mental comme étant un état que nous associons à de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/une-theorie-robuste-lidentite-esprit-cerveau/

Le monisme neutre : alternative au physicalisme ?

Première publication, octobre 2006 (révisée août 2015)

L’épiphénoménisme est la thèse qui admet l’existence de certains phénomènes mais qui leur dénie un effet quelconque dans le monde physique. Si comme Kim l’affirme le physicalisme n’est pas entièrement vrai, il existe alors un espace pour des propriétés mentales, mais celles-ci seront des épiphénomènes.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/le-monisme-neutre-alternative-au-physicalisme/