Archives de l’étiquette : Armstrong

L’illusion de la femme sans tête

Première publication, mars 2007 (révisée août 2015)

En 1968, année de l’édition du livre de David Armstrong A Materialist theory of Mind, paraissait dans la revue Analysis[1] un très court texte du même David Armstrong, dans lequel l’auteur tentait d’éclaircir la position matérialiste au sujet de l’esprit, à savoir celle de l’identité psychophysique.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/lillusion-de-la-femme-sans-tete/

David Armstrong, philosophe de l’esprit

Première publication, mars 2007 (révisée août 2015)

David Armstrong a publié en 1968, un livre intitulé A Materialist Theory of the Mind qui fut, sans doute, le livre le plus important sur le sujet de l’esprit depuis celui de Ryle.

L’analyse de l’esprit faite par Ryle, consistait à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/david-armstrong-philosophe-de-lesprit/

Le réalisme au sujet des propriétés

Première publication, décembre 2006 (révisée août 2015)

Si l’on est réaliste au sujet des propriétés en général, – c’est-à-dire, si nous affirmons que les propriétés des choses existent indépendamment de nos croyances, de nos pratiques linguistiques ou encore de nos schémas conceptuels – on doit chercher à identifier leur rôle ou le travail …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/le-realisme-au-sujet-des-proprietes/

De Platon à Kim : « Etre réel »

Première publication, novembre 2006 (révisée août 2015)

Si les entités mentales n’exercent pas un certain pouvoir causal dans le monde physique il devient alors difficile, d’un point de vue ontologique, de leur faire une place. Ainsi, tout comme Russell qui en son temps[1] voulait éliminer la relation de causalité en la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/de-platon-a-kim-etre-reel/

L’argument causal pour le physicalisme

 

Première publication, novembre 2006 (révisée août 2015)

Le physicalisme ontologique, ou matérialisme, qui affirme que chaque chose, dont les choses non physiques, est physique, ne doit pas se réduire à une « pétition de principe ». La complétude de la physique, dont parle le précédent billet, ne dit rien au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/415/

Une théorie robuste : l’identité esprit-cerveau

Première publication, octobre 2006 (révisée août 2015)

La théorie de l’identité initiée par Ullin Place (1956), Herbert Feigl (1958), John Smart (1959) et David Armstrong (1968), se comprend comme identité des types. Une telle identité signifie que lorsque nous identifions un état mental comme étant un état que nous associons à de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/une-theorie-robuste-lidentite-esprit-cerveau/

« Articles plus récents