Archives de l’étiquette : Platon

Pourquoi le monde existe ? Une réponse à Markus Gabriel

Première publication, novembre 2014 (révisée août 2015) Le « nouveau réalisme » 2

Qualifié de « nouveau » le réalisme que revendique Markus Gabriel doit logiquement émerger d’un « ancien » qui n’a sans doute pas donné toute satisfaction[1]. Ce qui est nouveau c’est que le monde a disparu ! Et la métaphysique avec. Après avoir rendu compte, dans le billet …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/pourquoi-le-monde-existe-une-reponse-a-markus-gabriel/

Qu’est-ce que l’identité ? par Filipe Drapeau-Contim

Première publication, juin 2010 (révisée août 2015)

Le nouveau livre de la collection « Chemins philosophiques », qui vient de paraître chez Vrin, questionne l’identité.

Dans Qu’est-ce que l’identité, Filipe Drapeau-Comtin nous donne à lire une de ces investigations philosophiques particulièrement féconde à propos d’un terme qui pourrait …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/quest-ce-que-lidentite-par-filipe-drapeau-contim/

Universalia in rebus : le réalisme de David Armstrong

Première publication, février 2008 (révisée août 2015)

David Armstrong est réaliste au sujet des universaux. Cependant, sa théorie n’est pas, comme il la qualifie lui-même une théorie « extrême »[1] et se distingue ainsi du réalisme transcendant de Platon, pour qui les universaux sont aussi réels, mais séparés des particuliers. On applique le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/universalia-in-rebus-le-realisme-de-david-armstrong/

Pur platonisme : l’unicité dans le multiple

Première publication, février 2008 (révisée août 2015)

Le statut ontologique des propriétés mentales, selon le point de vue standard hérité de la théorie fonctionnelle de l’esprit, sont réalisées de façon multiple. Ainsi, deux particuliers peuvent posséder la même propriété mentale. Un chien et un humain pourraient donc être dotés de la même propriété …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/pur-platonisme-lunicite-dans-le-multiple/

Platon et les modernes : instancier un universel

Première publication, janvier 2008 (révisée août 2015)

Le prédicat est une « chose » qui dépend du langage, alors que la propriété est une structure de la réalité, indépendante (de nos pensées et donc de notre langage). Refuser le nominalisme du prédicat et admettre des propriétés dans l’ontologie, c’est, à propos de ces …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/platon-et-les-modernes-instancier-un-universel/

De Platon à Kim : « Etre réel »

Première publication, novembre 2006 (révisée août 2015)

Si les entités mentales n’exercent pas un certain pouvoir causal dans le monde physique il devient alors difficile, d’un point de vue ontologique, de leur faire une place. Ainsi, tout comme Russell qui en son temps[1] voulait éliminer la relation de causalité en la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/de-platon-a-kim-etre-reel/