Archives de la Catégorie : Identité esprit-cerveau

Brouillard dans l’identité (esprit/cerveau)

La « réalité physique objective » se distingue d’une autre « réalité » : celle des qualités mentales. Cette division développée et soutenue par Descartes spécifie deux domaines irréductibles que l’on nomme aujourd’hui le « physique » et le « mental ». Selon ce point de vue dualiste, la substance étendue et la substance pensante composent le monde. Lorsqu’au 17ème siècle la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/brouillard-dans-lidentite-espritcerveau/

David Lewis : la douleur du fou et celle du martien

Première publication, avril 2007 (révisée août 2015)

Une théorie philosophique de l’esprit doit chercher à rendre compte de la douleur.

Comme nous l’apprend l’argument de la réalisation multiple, la douleur peut être réalisée dans un grand nombre d’organismes. Ainsi, une théorie philosophique de l’esprit doit pouvoir prendre en compte la douleur, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/david-lewis-la-douleur-du-fou-et-celle-du-martien/

L’illusion de la femme sans tête

Première publication, mars 2007 (révisée août 2015)

En 1968, année de l’édition du livre de David Armstrong A Materialist theory of Mind, paraissait dans la revue Analysis[1] un très court texte du même David Armstrong, dans lequel l’auteur tentait d’éclaircir la position matérialiste au sujet de l’esprit, à savoir celle de l’identité psychophysique.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/lillusion-de-la-femme-sans-tete/

David Armstrong, philosophe de l’esprit

Première publication, mars 2007 (révisée août 2015)

David Armstrong a publié en 1968, un livre intitulé A Materialist Theory of the Mind qui fut, sans doute, le livre le plus important sur le sujet de l’esprit depuis celui de Ryle.

L’analyse de l’esprit faite par Ryle, consistait à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/david-armstrong-philosophe-de-lesprit/

Une identité plus faible, l’identité des occurrences

Première publication, décembre 2006 (révisée août 2015)

Le dualisme des propriétés en renonçant au dualisme des substances, permet aux propriétés mentales, parce qu’elles sont possédées par une seule substance, d’être présentes à l’intérieur du domaine physique. En effet, les tenants du dualisme des propriétés, bien qu’admettant que certains organismes possèdent des propriétés mentales irréductibles …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/une-identite-plus-faible-lidentite-des-occurrences/

Une théorie robuste : l’identité esprit-cerveau

Première publication, octobre 2006 (révisée août 2015)

La théorie de l’identité initiée par Ullin Place (1956), Herbert Feigl (1958), John Smart (1959) et David Armstrong (1968), se comprend comme identité des types. Une telle identité signifie que lorsque nous identifions un état mental comme étant un état que nous associons à de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/une-theorie-robuste-lidentite-esprit-cerveau/

L’erreur phénoménologique selon U.T. Place

Première publication, octobre 2006 (révisée août 2015)

Si l’on demande à une personne, appelons-la Stephen, de se souvenir d’un jouet de son enfance et de l’évoquer, il pourra dire, par exemple : « je vois mon petit train électrique rouge ». Si Stephen interprète cela comme la possession d’une entité mentale, en l’occurrence …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/lerreur-phenomenologique-selon-u-t-place/