«

»

Imprimer ce Article

Pascal Engel pourfend le réalisme kitsch

Première publication, juin 2015 (révisée août 2015)

Passer à la moulinette les derniers avatars du post-modernisme que leurs auteurs rangent sous le vocable de « réalisme » tel est le sujet du texte du philosophe Pascal Engel que publie le carnet de recherche Zilsel.

zilsel

Après quatre billets, cet hiver, consacrés au « nouveau réalisme » de Markus Gabriel et de Maurizio Ferraris ici-même avec Frédéric Nef, le texte de P. Engel balaye l’ensemble de l’espace atteint par ce « retour » protéiforme du réalisme en philosophie. En effet, de Quentin Meillassoux, en passant par Bruno Latour, Tristan Garcia, et  autres Markus Gabriel…, l’auteur des Lois de l’esprit, analyse, précise, et surtout met en évidence ce soi-disant tournant qui n’est rien d’autre qu’une sorte de « culot métaphysique » à l’œuvre.

L’article d’un style parfois piquant (c’est qu’il faut renverser le style souvent obscur et pompeux de ces nouveaux réalistes) est un exemple de critique à la fois pédagogique et teinté d’humour écrit par un auteur au tempérament rigoureux.

*

Le « Réalisme kitsch » est publié sur le site interdisciplinaire et dynamique « Carnet de Zilsel ». Parmi ses rédacteurs on compte les sociologues Manuel Quinon et Arnaud Saint-Martin auteurs du désormais célèbre article canular « Automobilités postmodernes : quand l’Autolib’ fait sensation à Paris » publié sous le pseudonyme fictif de « Jean-Pierre Tremblay ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/pascal-engel-pourfend-le-realisme-kitsch/

Laisser un commentaire