Archives de l’étiquette : Olivier

Universalia in rebus : le réalisme de David Armstrong

Première publication, février 2008 (révisée août 2015)

David Armstrong est réaliste au sujet des universaux. Cependant, sa théorie n’est pas, comme il la qualifie lui-même une théorie « extrême »[1] et se distingue ainsi du réalisme transcendant de Platon, pour qui les universaux sont aussi réels, mais séparés des particuliers. On applique le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/universalia-in-rebus-le-realisme-de-david-armstrong/

Platon et les modernes : instancier un universel

Première publication, janvier 2008 (révisée août 2015)

Le prédicat est une « chose » qui dépend du langage, alors que la propriété est une structure de la réalité, indépendante (de nos pensées et donc de notre langage). Refuser le nominalisme du prédicat et admettre des propriétés dans l’ontologie, c’est, à propos de ces …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.francoisloth.com/platon-et-les-modernes-instancier-un-universel/